Boutique

Historique

C’est en 1930 que Boris Mora, le père d’André Mora, créa la marque Oldwin et ouvrit sa première boutique, rue Charlot dans le 3ème arrondissement de Paris. De la rue Charlot, la société Mora est ensuite passée rue Dauphine (6ème) puis rue Séguier avant d’arriver 7, rue de Tournon en 1991.

Boris Mora, né en 1907 à Odessa, actuelle Ukraine, quitta sa Russie natale à l’âge de 18 ans en pleine révolution bolchevique. Il fut accueilli en France par un oncle, se passionnera pour la bijouterie et suivra une formation de joaillier. Un problème de reconnaissance de couleurs, gênant en joaillerie, le poussera à s’orienter vers le commerce d’instruments d’écriture.

Ainsi, en 1930, naîtra une enseigne dédiée à cet univers : la Maison Mora. C’est elle qui créera les produits de la marque Oldwin. Nom à consonance anglo-saxonne, la tendance du moment.

Boris Mora sillonnera le pays pour vendre ses collections et des pièces détachées pour d’anciens stylos, approvisionnant les papetiers. A l’époque, tous les vendeurs de stylos savaient réparer les objets qu’ils proposaient.

Un catalogue Oldwin de 40 pages comprenant de nombreuses rubriques (plumes or 18 cts, plumes métal, stylo bille, parures, porte-mines, clips…) présentait ses collections en ébonite, rhodoïd ou celluloïd et figure aujourd’hui parmi les rares pièces retrouvées par André Mora.

 

Au début de la seconde guerre mondiale, Boris Mora s’engagera dans un régiment d’étrangers de l’armée française. Puis, prisonnier cinq ans en Allemagne, à son retour en France, il sera naturalisé français vers la fin des années 40.

La société avait déménagé rue Dauphine, dans un magasin en étage. La marchandise manquait pourtant à l’époque, mais Boris Mora ne vendait toujours qu’en gros, aux professionnels. Le détail viendra plus tard, en 1976.

Sa grande spécialité était la réparation de stylos anciens et modernes, dans son atelier ou à son domicile.

En 1958, la Maison Mora arrive rue Séguier : Boris Mora y restera vingt ans, jusqu’à la reprise de la société par son fils André.

Vingt années qui ne seront plus celles d’Oldwin. L’arrivée du stylo à  bille contraindra Boris à arrêter la commercialisation de stylos sous sa marque.

C’est le commerce d’instruments d’écriture qui fera vivre la famille, comme la vente de grandes marques de stylos, Waterman entre autres. Un coin du magasin restera cependant consacré aux stylos anciens. Grâce à un article publié dans l’hebdomadaire « Le Point », les aficionados et les collectionneurs de stylos anciens affluent au magasin.

Son fils, André Mora, reprendra le flambeau de la société en 1978, développant la gamme de stylos modernes et accroissant le rayon dédié aux stylos anciens.

Depuis 1991, installée au 7, rue de Tournon dans le 6ème, la boutique est devenue le lieu incontournable des passionnés d’écriture, clientèle exigeante et fidèle, adepte des beaux objets et de pièces rares. Sa vitrine propose entre série limitée et stylos de collection, plus d’une vingtaine de marques renommées contemporaines.

Clientèle française et internationale, avide de conseils avisés, venant aussi dans l’espoir d’effectuer la réparation d’un stylo ancien, dans l’un des rares ateliers encore en fonctionnement en France.

C’est à travers les nombreux Pen-shows en Europe et aux Etats-Unis qu’André Mora développera sa renommée, aussi solide que discrète.

Fidèle aux techniques artisanales héritées de son père et associé aux nouvelles technologies, l’année 2002 vit l’avènement d’une nouvelle ligne de stylos plume Oldwin, le « Classic » à la ligne épurée, sobre et sans bague. D’abord décliné en plexiglass noir, puis en celluloïd de couleurs et en ébonite, certains exemplaires du « Classic » seront produits en argent sculpté ou en or massif. Ce fut ensuite la naissance de la collection  « Art Déco », aux extrémités à degrés si caractéristiques du style des années 30.

Sa passion et sa connaissance pointue des stylos, lui assurent une place affirmée en tant qu’expert dans les ventes aux enchères et auprès du Syndicat Français des Experts Professionnel en Oeuvres d’Art et Objets de Collection, depuis 2008.