Archives

Mon panier

Dragon au Royaume des Cieux

Disponibilité: En rupture de stock
11 050,00 €

* Champs requis

Details

Le convertor, l'adaptateur ainsi que les cartouches sont offerts - Frais d'envoi offerts. Délai de livraison : 6 mois minimum.

Chinkin : cette technique de dorure, dérivée de l'hakue et importée de Chine au Xème siècle, alors appelée "Soukin", s' apparente plus à la gravure qu'à la peinture. 
Elle consiste à graver le dessin en bas-relief dans une couche de laque urushi, à l'aide d'un ciseau fin, la polir soigneusement pour éliminer les débris et obtenir ainsi une surface lisse. L'artiste applique ensuite une feuille d'or ou d'argent sur le dessin en creux. Après séchage, il suffit de polir l'objet avec une feuille de papier de riz pour éliminer la dorure superflue et protéger le tout avec une laque de finition.
La gravure Chinkin peut être colorée de pigments mais ceci est beaucoup moins courant. " Chin " signifie " graver, enfoncer.

Le savoir-faire du Chinkin figure parmi les plus difficiles techniques de maki-e et demande de nombreuses qualités aux artistes expérimentés : concentration mentale et visuelle, patience, précision extrême et délicatesse.
Cette pièce figure parmi les plus sophistiquées de la catégorie "Chinkin" car elle regroupe à elle seule, un nombre important de techniques de gravures différentes :

. Kosuribori : frottement au ciseau ou retrait de certaines parties poudrées afin de donner au motif une graduation en intensité.
. Kebori : obtenir des traits aussi fins que les cheveux, ici employé à tous les dessins
. Senbori : obtenir des traits longs, ici employé aux moustaches du tigre
. Tenbori : motif obtenu en creusant de petits trous en pointillé, ici employé sur les crocs et la langue du tigre
. Katagiribori : graver en utilisant un seul côté du ciseau afin de donner plus de profondeur, ici utilisé sur les bambous.

Réalisé sur une base en ébonite au diamètre plus important que l'ensemble de la collection Nakaya : diamètre au pas de vis : 14,5 mm.
Dragon coloré s'enroulant autour du stylo, gravé dans des tons mordorés et rouge, d'une précision de trait impressionnante. La gueule du dragon est omniprésente sur le bloc section.


* La laque utilisée au Japon se nomme Urushi. Elle provient de la résine d'un arbre appartenant, comme l'hévéa, à la familles des sumacs : Rhus Verniciflua ou, plus couramment, arbre Urushi, Vernis du Japon ou Arbre à laque.

Plus d’information

Longueur (en mm)
150
Diamètre (en mm)
17