Archives

Mon panier

Empereur TOKI (90 ex)

Disponibilité: En rupture de stock
11 120,00 €

Details

A l'occasion du 90ème anniversaire de la marque Pilot Corporation (1918-2008), les artistes japonais d'excellence de la Maison Pilot-Namiki vous présentent une oeuvre grandiose en taille et en couleur intitulée : "Toki", aux embouts plats.
Maître laqueur ayant réalisé le décor Maki-é sur la laque urushi : Yasunori Sakamoto.

Sur le capuchon, dessins de 2 ibis en vol réalisés en coquilles d'oeufs de caille sur un relief stylisé en poudre d'or.
Au centre du corps, 2 splendides ibis aux ailes déployées en coquilles d'oeufs au milieu d'un nuage de paillettes de nacre, dans un décor marécageux en poudre d'or et laque urushi de couleurs.
Techniques maki-é utilisées : Togidashi Taka (relief poli), Rankaku (coquilles d'oeufs), Raden (nacre).

Longueur : 175 mm
Diamètre : 20 mm

L' Ibis japonais à crête ou Toki en japonais トキ, est un ibis de grande taille à plumage blanc. Sa tête à peau nue et ses pattes sont rouges, et une grande crête de plumes blanches descend sur sa nuque. Cette espèce est la seule du type Nipponia.
La couleur vermillon particulière et unique de sa peau est appelée "Toki-red".
Le Toki est un oiseau ancestral au Japon, au point d'être mentionné dans le "Nihon Shoki" (Les Chroniques du Japon), deuxième plus vieil ouvrage sur l'histoire ancienne du Japon, datant de 720 AD.

En 1981, l'Ibis sauvage a disparu du ciel japonais. Cependant, en 1999, sur l'île de Sado dans la région de Chubu, un oisillon est né d'une incubation artificielle.
Pilot formule ainsi pour ses 90 ans, l'espoir d'un futur axé vers la protection de l'environnement tout comme l'espoir de revoir l'ibis à crête rouge dans le ciel du Japon... en attendant l'avènement de son 100ème anniversaire !

Plume Moyenne n°21/90.



Namiki Manufacturing Company a vu le jour à Tokyo, fondée en 1915 par Ryosuke Namiki.
L'urushi, une laque naturelle tirée du Rhus Vernicifera, "l'arbre à laque", est une essence présente dans le sud-est asiatique, une émulsion aux reflets ambre que les générations successives des peuples d'extrême-orient ont appris à purifier de toutes les poussières végétales, à assouplir et à rendre plus brillante encore avant de la colorer.
La complexité de l'exploitation explique la rareté et la valeur du produit.

Nombreuses sont les techniques de "montage" des décors de Maki-é, qui se juxtaposent souvent sur le même objet.
Le Togidashi maki-é est la technique la plus ancienne de décoration par polissage ; le Hira maki-é est une application de laque à plat ; le Taka Maki-é est une application de couches de laque en relief ; le Raden ou application de nacre ; le Hyoumon appplication de feuilles de métal - or, argent, étain- ; le Rankaku application de poudre ou coquilles d'oeufs de caille...
Les motifs les plus complexes peuvent exiger jusqu'à 200 couches de laque.