Archives

Mon panier

Yukari Kabuto

Disponibilité: En rupture de stock
2 700,00 €

Details

Série limitée de l'année 2015, le Kabuto, casque traditionnel de l'armure japonaise utilisé par les samouraïs dans la plus pure des traditions, est édité à 170 pièces monde.
Travail réalisé par l'artiste Michifumi sur un fond de laque urushi noire intense, et utilisant les techniques Togidashi maki-é, Taka maki-é, Hira maki-é et Raden.
Le capuchon du stylo est décoré d’iris et de nacre.

Togidashi maki-e : La base est recouverte d'une laque noire sans huile qui est ensuite saupoudrée d'or et d'argent afin de créer le motif. Celui-ci est alors entièrement recouvert d'urushi et, après séchage, le motif apparaît par polissage au charbon de la laque
Taka maki-e : technique de haut-relief, consistant à mélanger la laque à un agent épaississant (le plus souvent le charbon de bois), de dessiner le motif et de le recouvrir de poudre d'or ou d'argent, le polir une fois sec, en respectant les épaisseurs qui donneront l'effet de relief.
Hira maki-e ou maki-e à plat : Le motif est créé à l'aide d'urushis colorés et de laque brute, le tout est ensuite recouvert de poudre d'or ou d'argent. Après séchage, plusieurs couches supplémentaire d'urushi sont appliquées. Lorsque ces couches ont durci, le stylo est poli afin de lui donner un éclat lustré et profond.
Raden - nacre en japonais. Le revêtement intérieur de divers coquillages tels que limules, huitres perlières, tritons, ormeaux, est détaché en fines lamelles. Celles-ci sont alors coupées en petits morceaux qui sont ensuite enrobés d'urushi afin de les maintenir en place. Le tout est alors poli afin d'obtenir un fini parfait.

Aucune bague ne vient troubler l'harmonie du dessin entre le capuchon et le corps du stylo. Capuchon vissant.
Plume en or bicolore 18 carats, système de remplissage mixte à cartouche ou convertor.

Symbole de l'école Kokkokai, pictogramme dont chaque lettre évoque les fondements traditionnels de la célèbre institution (la nation, la lumière et le groupe) peint sur le corps du stylo.

Ce n'est qu'au VIè siècle, pendant le règne de l'empereur Shomu, que l'art de la laque va connaître une véritable révolution avec la technique du maki-é. Mot à mot "peindre en semant de l'or" , le maki-e est une technique très ingénieuse en ce qu'elle tire partie des deux propriétés, adhésive et couvrante, de l'urushi. Elle consiste à pulvériser des particules d'or, d'argent ou d'autres matières comme de la nacre sur une couche de laque noire, roiro, ou de couleur, iro-urushi, encore fraîche.

Plus d’information

Longueur (en mm)
143
Diamètre (en mm)
14,3