Archives

Mon panier

Empereur Toryumon Série Limitée

Disponibilité: En rupture de stock
10 465,00 €

Details

Série limitée de l'année 2017 réalisé sur la base d'un stylo plume Empereur, le plus grand modèle Namiki, en ébonite revêtue de laque japonaise urushi*, ici dans la version Flat top (embouts plats).
Réalisée par l'artiste japonais Masahiro, l'édition Toryumon est limitée à 99 pièces numérotées.

Depuis la nuit des temps, les rapides du canyon qui traverse les montagnes du Fleuve Jaune en Chine sont appelés "Longmen", la Porte du Dragon.
Selon la légende, une carpe aurait remonté ces rapides, se serait transformée en dragon puis envolée dans les airs. Cette histoire a donné naissance à l'expression "Remontée de la Porte du Dragon", qui se dit Toryumon en japonais. Encore aujourd'hui, ce conte largement diffusé est devenu le symbole du dépassement, du courage face à l'adversité.

Sur le corps du stylo plume, les carpes n'ayant pas encore remonté les rapides, nagent en eau tranquille, illustrées par les techniques de Togidashi maki-e* et Taka maki-e*.
Les pétales de fleurs de cerisier qui flottent à la surface luisante de l'eau ainsi qu'un magnifique arc-en-ciel sont subtilement mis en valeur par des incrustations de nacre grâce à la technique de Raden* ; les ondulations causées par le mouvement des carpes sont elles rehaussées de poudre d'or suivant la technique de Togidashi maki-e.
Les deux carpes présentes sur le capuchon sont le théâtre de leurs efforts intenses pour remonter les rapides. Elles commencent à se transformer en dragons et sont intensément mises en valeur par la techinique du Taka-makie.
Au-dessus de l'arc-en-ciel, le corps d'un dragon en partie masqué par d'épais nuages, évoque la réussite de la carpe qui, ayant remonté les rapides, s'est transformée en un éblouissant dragon s'envolant vers le ciel.

Plume en or bicolore 18 carats n° 50, système de remplissage au compte-gouttes. Grande contenance d'encre dans le réservoir.
Système de "stopper" permettant de bloquer le passage de l'encre, facilitant les déplacements en avion.


* Techniques utilisées :
Taka-maki-é d'argent et d'or 24 carats - technique de haut-relief, consistant à mélanger la laque à un agent épaississant (le plus souvent le charbon de bois), de dessiner le motif et de le recouvrir de poudre d'or ou d'argent, le polir une fois sec, en respectant les épaisseurs qui donneront l'effet de relief.
Raden : Incrustation de lamelles de coquilles d'huitres perlières, "chogai", ou plus rarement, d'écailles de tortue, de galuchat ou de corne de raie. Les petits morceaux sont enrobés de laque urushi afin de les maintenir en place, puis polis afin d'obtenir un fini parfait.
Le Togidashi maki-é est la technique la plus ancienne de décoration par polissage.


* L'urushi, une laque naturelle tirée du Rhus Vernicifera, "l'arbre à laque", est une essence présente dans le sud-est asiatique, une émulsion aux reflets ambre que les générations successives des peuples d'extrême-orient ont appris à purifier de toutes les poussières végétales, à assouplir et à rendre plus brillante encore avant de la colorer.
La complexité de l'exploitation explique la rareté et la valeur du produit.

Plus d’information

Longueur (en mm)
175
Diamètre (en mm)
19,7