Archives

Mon panier

Yukari Vigne

Disponibilité: En rupture de stock
1 000,00 €

Details

Stylo plume de la collection Yukari, en laque japonaise urushi peint à main levée, représentant des grappes de raisins accrochées aux pieds de vigne, sur un fond de laque noire, roiro.

Aucune bague ne vient troubler l'harmonie du dessin entre le capuchon et le corps du stylo.
Plume en or jaune 18 carats Moyenne, système de remplissage mixte à cartouche ou convertor (fourni), capuchon vissant.
Symbole de l'école Kokkokai, pictogramme dont chaque lettre évoque les fondements traditionnels de la célèbre institution (la nation, la lumière et le groupe) peint sur le corps du stylo.

En parfait état, livré SANS son coffret d'origine.


Technique de maki-é utilisée - Togidashi-Hira Maki-é ou Maki-é à plat poli :
La base est recouverte d'une laque noire sans huile qui est ensuite saupoudrée d'or et d'argent afin de créer le motif. Celui-ci est alors entièrement recouvert d'urushi et, après séchage, le motif apparaît par polissage au charbon de la laque.

Au Japon, seule la "Vitis amurensis", dite vigne sauvage ou vigne de montagne, croissait spontanément depuis l’antiquité. Puis la "Vitis vinifera" est arrivée en Chine par la Route de la soie, et de là, a atterri sur le sol japonais.
En 1877, deux jeunes japonais, Takano Masanari et Tsuchiya Ryuken, se rendirent à Bordeaux apprendre la viticulture et l'oenologie. Après 2 ans d’apprentissage, ils rentrèrent au pays, et réalisèrent le premier vin japonais avec l’aide de Miyazaki Kotaro, qui avait fondé, également en 1877, Dainihon Yamanashi Budoshu Gaisha, le premier chai du Japon. Ces trois passionnés ont fait démarrer la production de vin au Japon. Aujourd'hui monument historique du département de Yamanashi, ce chai est un Musée du Vin, propriété du plus ancien producteur de vin, Mercian.
Au début du XXème siècle, il y eut 18 vignerons dans cette région, avec des cépages américains surtout ; maintenant ils sont une cinquantaine avec plusieurs cépages comme "Cabernet Sauvignon", "Chardonnay" et surtout "Merlot" qui semble mieux convenir au climat du pays. Le climat, chaud, surtout humide, pluvieux durant les vendanges, rend le travail très délicat.
Depuis 1976, les vins japonais ont obtenu beaucoup de récompenses internationales. Il aura fallu cent ans pour obtenir la bonne technique adaptée au pays.
Aujourd’hui, leur passion pour encore mieux connaître les vignes et leur amour des bons vins ne cessent de croître.
"Kano Missawa -Journaliste japonaise"

Plus d’information

Longueur (en mm)
141
Diamètre (en mm)
14