Archives

Mon panier

M1000 Dragonfly Maki-e

Disponibilité: En rupture de stock
3 450,00 €

Details

Série limitée 2017 produite à 111 exemplaires monde dont quelques rares pièces ont été réservées à la France. Création du maître laqueur japonais Shozo Nakamura.
Réalisé sur la base d'un plume M1000, la taille la plus imposante de la série Souverain, cinq libellules* évoluent dans les airs au-dessus de l'eau

Les nombreuses techniques utilisées sont le Taka-Togidashi-Kaga maki-e, techniques de haut relief ; le Raden et le Kawari-nuri.
L'artiste mélange l'urushi à un agent épaississant, le charbon de bois étant le plus souvent utilisé. Le motif est dessiné sur le corps du stylo et recouvert de poudre d'or ou d'argent à l'aide de cylindres de bambou, makizutsu, ou d'un pinceau Kebo. Une fois sec, le support est poli en prenant soin de respecter les épaisseurs qui donneront l'effet de relief. Les grains de métal peuvent être, suivant les techniques plus ou moins gros.

Le Raden est une technique d'incrustation de lamelles de coquilles d'huitres perlières, chogai, ici parsemées sur une grande partie du capuchon.

Le Kawari-nuri a été utilisée par l'artiste avec des variations techniques et esthétiques assez étonnantes. Le style qui en résulte donne une approche très contemporaine du maki-e et une représentation très symbolique de l'environnement naturel.
Le fond du corps du stylo plume représente le "Tsugigami", l'art traditionnel japonais du papier : patchwork de collage de différentes textures et coloris de papiers.

Capuchon vissant, pastille poudrée d'or et gravée d'un pélican, emblème de la marque, sur le haut du capuchon.
Equipé d'une plume longue et souple en or bicolore 18 carats, système de remplissage à piston. Fenêtre transparente verte permettant de mieux visualiser le niveau d'encre.

Présenté avec son certificat d'authenticité dans un coffret en bois de paulownia.
Le bois du paulownia est de faible densité, proche de celle du liège. Au Japon, il est recherché pour la fabrication des sandales, des caisses, des coffres, ou des malles dans lesquelles sont transportés des vêtements.


* Au Japon, les libellules sont considérées comme des insectes porte-chance. Comme elles volent toujours vers l’avant sans jamais reculer, elles sont un symbole de persévérance qui inspira surtout les guerriers samouraïs des siècles précédents dans leur batailles. Elles sont si ancrées dans la culture et l’histoire du pays qu’elles lui ont même donné un de ses premiers surnoms “Akitsushima“. En ancien japonais, libellule ne se disait pas tombo mais Akistsu 秋津. Le légendaire premier empereur Jimmu ayant gravi une petite montagne laissa errer son regard sur ses terres et aurait déclaré : “Mon île a la forme de deux libellules accouplées.” Ce serait à partir de cette déclaration que le surnom de Akitsu-Shima, “l’île aux Libellules”, fit sont apparition.

Plus d’information

Longueur (en mm)
147
Diamètre (en mm)
16