Archives

Mon panier

Amerigo Vespucci

Disponibilité: En rupture de stock
2 500,00 €

Details

"Arrivé aux terres des Antipodes, je me rendis compte que j'étais en vue de la quatrième partie de la Terre. Je découvris le continent habité par une multitude de peuples et d'animaux, plus nombreux que dans notre Europe, l'Asie ou même l'Afrique."

L'année 2012 marque le 500ème anniversaire de la mort d'Amerigo Vespucci, le navigateur florentin qui le premier, reconnut le quatrième continent, et la certitude que ces terres ne faisaient pas partie de l'Asie ! Nous pouvons sourire à cette phrase aujourd'hui, mais en 1497, la lettre écrite à Laurent de Médicis fit fureur. A tel point que dix ans plus tard, le géographe allemand Martin Waldeseemüller, en dessinant la première carte de l'Amérique, l'appela ainsi utilsant le féminin du nom latinisé Americus Vespucius.
Vespucci fit 4 voyages vers le "Mundus Novus", le Nouveau Monde arrivant au 50° degré de latitude sud, découverant entre autres Rio de Janeiro, Maracaibo et donnant son nom au Venezuela : "la petite Venise".
En 1508, il fut nommé "Piloto Mayor de Castilla" par le roi Ferdinand II d'Aragon et devint responsable de l'organisation de nouvelles expéditions enseignant l'utilisation du quadrant et de l'astrolabe.

Cette série limitée à 500 exemplaires, s'inspire des voyages de Vespucci et de la célèbre carte de 1507, oeuvre de Waldeseemüller. Etant impossible de reproduire l'intégralité de la carte sur le stylo plume, uniquement les quadrants d'Europe et d'Amérique ont été gravés sur le corps et le capuchon en résine de couleur ivoire, en utilisant la technique du Scrimshaw*. Afin que le rendu soit le plus fidèle possible, il a été introduit dans le travail graphique, les points et le clair-obscur. La gravure des caravelles à l'extrémité du corps est plus vraie que nature, relevant presque de la peinture.

Les bagues centrales et celles des extrémités sont en bronze, décorées de vagues stylisées. Capuchon vissant et clip articulé.
En dévissant l'extrémité du corps, vous actionnerez la tige du mécanisme à dépression.
Equipé d'une plume en or bicolore 23 carats (95 % de palladium).

Cette magnifique pièce est mise en valeur par la reproduction d'une astrolabe sur laquelle le stylo se repose. Dans sa forme simplifiée, l'"astrolabe nautique", fut le principal instrument de navigation depuis le XVIème jusqu'au XVIIIème siècle, au moment où fut inventé le sextant.


* Le terme anglophone scrimshaw désigne l'artisanat issu de gravures réalisées par les chasseurs de baleines sur les produits tirés de différents mammifères marins. Elles sont effectuées principalement sur les os et les dents des cachalots ou les fanons des mysticètes, ainsi que sur les défenses des morses ou des narvals. Cet art est d'origine inuit.

Plus d’information

Longueur (en mm)
151
Diamètre (en mm)
17